La caméra de surveillance pour sécuriser son coffre fort

La caméra de surveillance pour sécuriser son coffre fort

Vous avez opté pour un endroit sûr pour garder vos biens les plus précieux en optant pour un coffre-fort. Installé en lieu sûr chez vous, votre habitation n’assure pas une protection optimale qui plus est 24/24h à l’image de celle proposée par les banques. Dès lors, comment optimiser la sécurité de vos biens, de votre coffre-fort en l’occurrence ? Pourquoi ne pas opter pour l’installation d’une caméra ? La vidéo surveillance : un avantage de taille pour mettre en sécurité son coffre-fort.

Les précautions à prendre

Le choix de la caméra de vidéosurveillance

Il existe une multitude de caméras de vidéosurveillance. Focus sur deux d’entre elles. La première : la caméra IP via une alimentation électrique requiert une connexion – Internet, wifi ou câble Ethernet – pour le transfert des données. Les images via un mot de passe peuvent être visionnées sur un Smartphone et via un programme vous alerte en cas d’intrus. La seconde, la caméra analogique est numérique. Via un enregistreur IP, les images sont stockées dans un enregistreur et se visionnent sans avoir recours à une connexion Internet. Afin de ne pas se tromper, autant avoir recours à des spécialistes de la vidéosurveillance.

L’installation en toute légalité

Dans tous les cas, il est tout à fait légal d’installer des caméras chez soi pour se prémunir de l’intrusion et en assurer la sécurité. Néanmoins, elles ne peuvent concerner que vos accès privatifs, le jardin et l’intérieur de votre logement. En effet, il n’est pas possible de filmer les accès publics et ce, en raison des droits à l’image soumis aux dispositions de la loi « Informatique et Libertés ». Et pour cause, il faut respecter la vie privée des voisins et des passants.

Vous devrez néanmoins informé votre entourage – famille, amis, invités – de la présence d’une caméra et ce, pour préserver leur vie privée. Dans la mesure où, vous employez des salariés chez vous – femme de ménage, nounou par exemple – à temps complet ou partiel, selon les règles du code du travail, vous ne pourrez les filmer en continu durant l’exercice de leur activité. Et dans ce cas, vous vous devrez de faire une déclaration auprès de la CNIL si les images sont enregistrées sur disque dur. Une procédure qu’il mieux vaut suivre à la lettre.

Et si, les caméras filment la voie publique, la caméra doit être autorisée par le préfet est sera valable 5 ans.

Les commentaires sont fermés